A propos 
55 minutes dans la tête d'une femme

Les lois ont changé, les mentalités tardent.

Les femmes sont devenues à leur tour des citoyennes actives. Elles ont le droit de décider de leur vie. Pourtant le sexisme encore trop souvent aujourd'hui, ça commence dès que vous venez au monde.

"On met des chouchous dans les têtes des filles et on leur offre des poupées. Elles doivent plaire et s'occuper des autres.

On met les garçons en position de guerriers ou de bâtisseurs et on leur dit de ne pas pleurer quand ils se font mal. Ils doivent être forts et actifs."

Ce "on", c'est vous, c'est moi...

Difficile d'effacer des siècles de comportements et de façon de penser en seulement soixante-dix ans. Je ne parle pas seulement de ce qui se passe dans la tête de nombre d'hommes. Je parle aussi de ce qui se passe dans nos propres têtes, à nous les femmes.

Ce spectacle a l'ambition d'identifier les origines de nos manières de penser, nos constructions culturelles, et de les mettre à jour sous le regard de l'anormalité. Parce que oui. Nous avons toujours été des êtres à part entière.

Je remercie toutes ces femmes et ces hommes qui se sont battus pour l'égalité, et je tiens à faire ma part avec mes moyens d'expressions.

Je suis de sexe féminin mais ce n'est pas mon identité. Je m'appelle Sophie Millot. Je suis née en 1974. Et seule en scène, je vais vous parler de notre passé qui permet de sacrément mieux comprendre un présent... encore très fragile.